L'INDIVIDU COMME VARIABLE
2016

Les possibilités d’interactions entre le spectateur et l’œuvre numérique ne cessent de croître. Ces interactions peuvent être d’ordre physique ou non. Elles ont également la capacité de produire une œuvre unique et singulière par la grande diversité physiologique et psychologique du spectateur. Grâce à l’art numérique, il est aujourd’hui possible d’autogénérer une transfigurations visuelle ou auditive de l’individu face à l’œuvre. Ces transfiguration ont pour nom : phénotype étendu. Du diagramme anthropologique à la conception rétinienne, ce mémoire tente d’explorer les frontières, limites et passerelles existantes à ce jour entre le spectateur et l’œuvre numérique.

The possibilities of interactions between the viewer and the digital work are constantly growing. These interactions can be physical or not. They also have the capacity to produce a unique and singular work by the great physiological and psychological diversity of the spectator. Thanks to digital art, it is now possible to self-generate a visual or auditory transfiguration of the individual facing the work. These transfigurations are called: extended phenotype. From the anthropological diagram to the retinal design, this memoir attempts to explore the boundaries, boundaries and bridges that exist today between the viewer and the digital work.

ANNEXES

-

CREDITS

L'individu comme variable - De la dualité des arts numériques vers une singularité phénotypique.
Mémoire ATI
Réalisation : Gaël LABOUSSE

LIENS

-

©Copyright 2018 - Gaël Labousse